Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 09:00

Et dire que tout a commencé avec Harry Potter !

Très intéressés par les retombées financières de cette littérature jeunesse que les adultes lisent aussi, les éditeurs ont voulu creuser le sillon. Pourquoi pas, après tout, si la production s'avère d'aussi bonne qualité. Malheureusement, c'est loin d'être le cas. Pour preuve, il suffit de regarder du côté de Stephenie Meyer : un style pompeux et une psychologie ras des pâquerettes (et ne parlons surtout pas de l'idéologie mormono-créationniste qui s'en dégage).

 

Mais la qualité du texte n'est pas seule en cause. Un autre aspect de ce phénomène me gêne de plus en plus : la clientèle - à ce stade d'acharnement, on ne parle plus de lecteurs mais bien de clientèle...-  visée est composée, à peu près, d'adolescents à partir de quinze ans jusqu'aux jeunes adultes. Or, il me semble que c'est justement à cet âge que l'enfance cède graduellement, que le regard se précise, s'affine, que les nuances apparaissent. Et, peut être à tort, j'ai l'impression que toute cette littérature ne fait qu'emprisonner les lecteurs dans une espèce d'enfance dévoyée : on garde le merveilleux mais on y ajoute du sexe, de la violence ;   des personnages et des situations sans nuances, sans intelligence véhiculent des visions du monde pour le moins simplistes. Bref, on pervertit tout ce qui faisait la magie de l'enfance mais sans leur permettre de la quitter. Cette littérature les enferme, les rends accrocs et surtout les fait passer à côté de textes, classiques certes, mais stylistiquement incomparables et surtout beaucoup moins réducteurs : Hugo, Zola, Gary pour ne citer qu'eux, qui, contrairement à cette littérature, OUVRENT l'horizon des lecteurs et leurs donnent d'autres référents.

On nous dit que, pourvu que les jeunes lisent, tout est bien ; on leur donne de la littérature taillée sur mesure pour eux. Je suis désolée, mais la littérature, ce n'est justement pas ça : c'est la confrontation à l'autre, c'est la découverte, c'est sortir de soi, explorer ! Et non retrouver encore et encore les mêmes ficelles, le même style lisse et passe-partout ! Ils lisent, certes mais qu'en font-ils ? En ce qui me concerne, je trouve tout à fait justifié de comparer cette littérature en série avec une autre, génératrice de gros lecteurs également, et édité par Harlequin. Ah ça, ils lisent, mais essayez de leur proposer autre chose et si vous réussissez, chapeau !

Je suis peut-être d'habitude moins fervente dans mon approche de cette littérature mais il se trouve que je viens de lire coup sur coup deux horribles choses : le premier tome de la série Rose Aimée de Béatrice Bottet et Les ailes d'Allexanne d'Anne Robillard (quant à ce dernier, on vient de me dire que, pour un Robillard, il était tout de même spécialement raté donc, à voir ...) mais je ne reviens pas sur mon avis, je trouve cette littérature enfermante. Pour nuancer, il faut dire que j'ai fait aussi de belles découvertes, au sein de la "littérature ado", rares, mais d'autant plus agréables. D'autre part, je suis tout à fait consciente de la difficulté de conseiller un livre à un ado.  Généralement, il n'écoute pas, mais quelque fois on y arrive et c'est alors souvent le début d'une longue carrière de "grand" lecteur. Donc, il ne faut rien lâcher et mettre les éditeurs jeunesse en face de leurs responsabilités !

 

Quelques conseils en passant :

 

hugo                   grossman                vie devant soi            etre-sans-destin.jpg                jane-eyre.jpg ...

 

  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marion Revoyre - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Nico 12/08/2011 11:59


Maupassant : Beurk !!! Je me souviens que c'est une des choses qui a traumatisé mon adolescence...
Non, pour les ado, je conseille un bon Fred Vargas : Adamsberg, ça c'est un héro !

Sinon, on voit pas bien les conseils en bas de l'article, est-ce que vous pouvez les redonner ?


Les libraires du Parc 12/08/2011 12:31



Alors, les conseils : V.Hugo, Les misérables ; D.Grossman, Quelqu'un avec qui courir ; R. Gary, La vie devant soi ; I. Kertesz, Etre sans destin ; C. Brontë, Jane Eyre. Mais nous pouvons en
rajouter plein d'autres ! La saga de la tribu des Malaussène par Pennac, les livres d'Agatha Christie, Le comte de Monte Cristo ou Les trois mousquetaires de Dumas, les livres de Jules Verne,
Stephen King ( Christine, Salem pour les moins poltrons ! ), Les aventures du Capitaine Alatriste par Perez-Reverte...



Clement 10/08/2011 00:12


Je suis plutôt d'accord avec toi, Marion, même si je pense que les enfants et/ou ados devraient commencer crescendo avec par exemple Zazie dans le métro, Les lettres de mon moulin ou des nouvelles
de Maupassant. Zola, je trouve ça un peu "difficile" pour eux...


Carole 06/08/2011 19:11


Alors voici enfin un vrai discours et dire que je me bats depuis des années pour faire lire les jeunes dont j'ai la charge. Leur donner le goût de la littérature bien écrite avec de vrais
personnages et de vraies histoires... quoi de plus beau ! Le classique a du bon pourvu qu'on sache le présenter, fournir un effort pour obtenir du plaisir durable... Mais ne lâchons rien et
continuons notre combat. 100% d'accord avec vos propos.
Carole L. (orthophoniste)


Les libraires du Parc bloguent !

Découvrez l'actualité de la librairie du Parc / Actes Sud : nos coups de coeur , nos dédicaces...
Vous trouverez de tout (et surtout votre bonheur!) à la librairie du Parc, et pas uniquement les livres des éditions Actes Sud. Ici on aime la littérature, les livres pour enfants, la bande-dessinée, les sciences-humaines... Bref, tout ce qui est beau et bien écrit ! Venez découvrir notre quotidien !
Et retrouvez-nous sur notre page Facebook !

 


 

Recherche

Comment venir à la librairie ?

Archives

Les services de la librairie

La librairie propose une carte de fidélité qui vous permettra d'obtenir sur votre 8ème achat  une remise de 5% calculée sur la valeur des sept premiers achats. N'hésitez pas à nous la demander !
La librairie propose aussi une remise de 5% sur présentation de la Carte Villette et de la Carte Cité des Sciences ainsi qu' au personnel du Parc de la Villette (sur présentation du badge professionnel).
Si vous ne trouvez pas un livre en rayon, vous pouvez le commander sur place (sauf les livres scolaires).

Collectivités, médiathèques, écoles peuvent s'adresser à la librairie pour toute commande de livres, et nous sommes à votre disposition pour établir un devis.
Les prix : la loi dite Loi Lang a fixé le prix unique du livre, celui établi par l'éditeur.

Notre coup de coeur du moment !

 Orphelins de Dieu

Orphelins de DieuMarc Biancarelli, Actes Sud, 20€