Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 10:00

le pont des assassinsLe septième volet des aventures du célèbre Capitaine Alatriste, Le pont des assassins, est enfin sorti ! 

Cette fois-ci, tout se passe à Venise, l'ennemie jurée de l'Espagne, en plein hiver.

Alatriste et son fidèle compagnon Iñigo Balboa sont à nouveau entraînés dans une aventure quasi suicidaire : une coalition organisée pour assassiner le doge de Venise afin de le remplacer par un personnage plus proche de la cour d'Espagne... Alatriste se voit donc confier la mission de mettre à sac une partie de la ville pendant que le doge sera tué lors de la messe de Noël...

J'ai déjà proclamé maintes fois mon amour pour Alatriste. Que dire à propos de ce nouvel opus ? Que c'est toujours un grand plaisir de lecture de retrouver ce héros taciturne aux yeux "glauques" et aussi que j'en veux énormément à Perez Reverte de nous décrire la mort de son héros ! C'est Iñigo, le narrateur de cette histoire, qui, aux détours de ses souvenirs, nous  raconte les derniers instants de son mentor, quelques années plus tard... Rassurez-vous, Alatriste a heureusement encore de grandes aventures à vivre  mais ce détail nous rappelle juste que toutes les bonnes histoires ont une fin...

En bref, fans inconditionnel(le)s d'Alatriste, vous ne serez pas déçu(e)s ! 

 

"Celui qui se taisait, cette nuit-là, c'était surtout le capitaine Alatriste ; ce qui ne l'empêchait nullement, fidèle à ses manières, de donner de rudes assauts à ce qui restait dans les carafes. Assis sur sa cape pliée sur un banc de pierre, l'épée contre le mur, mon ancien maître penchait la tête et regardait le vin comme s'il l'interrogeait sur notre avenir. Le feu de la cheminée éclairait la moitié gauche de son visage, découpant son profil d'aigle, l'épaisse moustache et la lueur - un peu éteinte -, car il s'était fortement humecté le gosier - de ses yeux perdus dans des images ou des pensées connues de lui seul. Les flammes accentuaient la cicatrice de la main qui tenait le vin et les deux balafres qui marquaient son front : Ostende, seize cent trois, et, vingt ans plus tard, le Théâtre du Prince. Mais moi qui l'avait vu nu, je connaissais l'existence de sept autres cicatrices, sans compter la brûlure qu'il s'était lui-même infligée durant l'interrogatoire de l'Italien Garrafa, à Séville, lors de nos aventures de l'or du roi : une blessure, au torse, datant de la Montagne Blanche ; une autre, d'épée, ancienne et longue, à l'avant-bras gauche ; une à chaque jambe - détroit de Constantinople et embuscade sur le chemin de Las Manillas - ; la balle d'arquebuse dans le dos - Ostende, un an avant la marque au front - ; et les deux blessures au côté gauche : celle de la ruelle de la Plaza Mayor faite par la biscaïenne de Gualterio Malatesta et l'entaille reçue à la bataille de Fleurus, qui avait été à deux doigts de lui faire rendre l'arme. Raccommodé comme un chien de chasse au sanglier, tel était le capitaine Alatriste."

Extrait page 115. 

-> Le pont des assassins, Arturo Perez-Reverte, Le Seuil, 19.50€.

Partager cet article

Repost 0
Published by Valérie Simonnot - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Les libraires du Parc bloguent !

Découvrez l'actualité de la librairie du Parc / Actes Sud : nos coups de coeur , nos dédicaces...
Vous trouverez de tout (et surtout votre bonheur!) à la librairie du Parc, et pas uniquement les livres des éditions Actes Sud. Ici on aime la littérature, les livres pour enfants, la bande-dessinée, les sciences-humaines... Bref, tout ce qui est beau et bien écrit ! Venez découvrir notre quotidien !
Et retrouvez-nous sur notre page Facebook !

 


 

Recherche

Comment venir à la librairie ?

Archives

Les services de la librairie

La librairie propose une carte de fidélité qui vous permettra d'obtenir sur votre 8ème achat  une remise de 5% calculée sur la valeur des sept premiers achats. N'hésitez pas à nous la demander !
La librairie propose aussi une remise de 5% sur présentation de la Carte Villette et de la Carte Cité des Sciences ainsi qu' au personnel du Parc de la Villette (sur présentation du badge professionnel).
Si vous ne trouvez pas un livre en rayon, vous pouvez le commander sur place (sauf les livres scolaires).

Collectivités, médiathèques, écoles peuvent s'adresser à la librairie pour toute commande de livres, et nous sommes à votre disposition pour établir un devis.
Les prix : la loi dite Loi Lang a fixé le prix unique du livre, celui établi par l'éditeur.

Notre coup de coeur du moment !

 Orphelins de Dieu

Orphelins de DieuMarc Biancarelli, Actes Sud, 20€