Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juin 2010 3 23 /06 /juin /2010 09:00

origine de la violence"La violence ne m'a jamai quitté.

Je suis l'homme le plus gentil du monde. Avec mes élèves de sixième et de cinquième, au lycée franco-allemand, je suis l'homme le plus doux qui soit. En plusieurs années d'enseignement, je crois ne m'être jamais mis en colère. Ils me font rire et je les trouve incroyablement touchants et drôles, si merveilleusement enfantins, juste avant le grand départ de l'adolescence qui va les perturber pour des années. Dans la vie courante, je suis calme, presque lymphatique, marchant lentement dans la rue, le nez en l'air, comme un benêt.

Mais l'envers du décor, c'est l'autre homme. Celui qu'un mot agresse, qu'une élévation de la voix inquiète, met sur ses gardes, comme un animal. Celui qu'un geste trop brusque du bras alerte. Celui qui se réveille le matin plein d'angoisse et qui doit organiser ses pensées pour faire le bilan de sa vie et déclarer : "Il n'y a aucun motif d'inquiétude, calme-toi."

(...) Je suis incapable de décrire autre chose que cela : la violence. La violence qu'on s'inflige à soi ou qu'on inflige à autrui.  La seule vérité qui vibre avec sincérité en moi - et donc ma seule ligne convaincante d'écriture - est le murmure enfantin  de la violence, suintant de mes premières années comme une eau empoisonnée. (...)Je suis mon grand-père livré aux bourreaux, je suis mon père frémissant d'une violence suicidaire, je suis l'héritier d'une immense violence qui traverse mes rêves et mes récits."

 

Le narrateur de cette histoire est professeur.  Pendant une visite scolaire au camp de Buchenwald, il est troublé par une photographie  où il voit un homme ressemblant curieusement à son père. Après quelques recherches, il apprend qu'il s'agit de son véritable grand-père, David Wagner.

Vous me direz : ah, encore un livre sur la seconde guerre mondiale ! Tout d'abord, je pense qu'il n'y en aura jamais assez car le travail de mémoire est plus qu'important surtout pour les jeunes générations qui n'ont quasiment plus personne dans leur famille pour leur expliquer cette période. Mais L'origine de la violence n'est pas un énième livre sur l'horreur des camps car son auteur propose une réflexion intéressante sur l'héritage familial.

Cela m'a rappelé le magnifique roman de Catherine Mavrikakis, Le ciel de Bay City (relire l'article), où une jeune fille était hantée par le souvenir d'une guerre qu'elle n'avait absolument pas connue... De la même façon, le narrateur de cette histoire trouve enfin une explication à son désir morbide de violence en retraçant le parcours de ce grand-père inconnu et celui de ses bourreaux. Et c'est magistral !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Valérie Simonnot - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Les libraires du Parc bloguent !

Découvrez l'actualité de la librairie du Parc / Actes Sud : nos coups de coeur , nos dédicaces...
Vous trouverez de tout (et surtout votre bonheur!) à la librairie du Parc, et pas uniquement les livres des éditions Actes Sud. Ici on aime la littérature, les livres pour enfants, la bande-dessinée, les sciences-humaines... Bref, tout ce qui est beau et bien écrit ! Venez découvrir notre quotidien !
Et retrouvez-nous sur notre page Facebook !

 


 

Recherche

Comment venir à la librairie ?

Archives

Les services de la librairie

La librairie propose une carte de fidélité qui vous permettra d'obtenir sur votre 8ème achat  une remise de 5% calculée sur la valeur des sept premiers achats. N'hésitez pas à nous la demander !
La librairie propose aussi une remise de 5% sur présentation de la Carte Villette et de la Carte Cité des Sciences ainsi qu' au personnel du Parc de la Villette (sur présentation du badge professionnel).
Si vous ne trouvez pas un livre en rayon, vous pouvez le commander sur place (sauf les livres scolaires).

Collectivités, médiathèques, écoles peuvent s'adresser à la librairie pour toute commande de livres, et nous sommes à votre disposition pour établir un devis.
Les prix : la loi dite Loi Lang a fixé le prix unique du livre, celui établi par l'éditeur.

Notre coup de coeur du moment !

 Orphelins de Dieu

Orphelins de DieuMarc Biancarelli, Actes Sud, 20€