Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 10:00

intranquillegerard garousteComme le souligne le sous-titre de ce livre, il s'agit de l'autoportrait d'un fils, d'un peintre, d'un fou.

D'abord la genèse : Gérard Garouste parle de son père. Pendant la guerre, il a profité de la spoliation des biens juifs pour récupérer le magasin de son patron, qui avait fui les nazis. Il ne cachera jamais son antisémitisme et sa déception d'avoir un fils bon à rien. Et c'est ce désamour qui a en partie (dé)construit Gérard Garouste, et qui le poursuivra même après la mort de son père. "Je vis depuis toujours dans la faille qui existe entre lui et moi". Cet haine du Juif, Gérard Garouste la combattra de toute ses forces, à sa manière, en épousant une juive, et même en s'initiant à l'hébreu...

Ensuite la peinture : Après une enfance et une adolescence passées en pensionnat, puis un travail offert par son père dans un magasin de meubles, Garouste raconte comment il est devenu peintre, et surtout comment est venue la célébrité avec la décoration de la célèbre boîte de nuit parisienne, Le Palace, jusqu'à sa rencontre, décisive pour son avenir artistique, avec Léo Castelli, un des plus grands marchands d'art aux États-Unis.

Et enfin la folie : ce n'est pas de folie douce dont il s'agit ici, ni de folie artistique, mais d'une vraie folie qui mènera Gérard Garouste plusieurs fois dans sa vie à l'hôpital psychiatrique. Sa première crise surviendra au moment où sa femme sera enceinte de leur premier enfant. De nombreuses autres suivront, plongeant le peintre dans une importante dépression...

L'Intranquille est un récit inspiré, fort, violent et beau. Cela fait penser au livre de Delphine de Vigan, Rien ne s'oppose à la nuit. On ne peut pas rester indifférent devant de telles histoires. 

 

"Je cogitais sans cesse, comme s'il me fallait me justifier, me situer, ça m'épuisait, l'envie de peindre m'abandonnait puis elle revenait, plus brûlante encore. Où était le courage artistique désormais ? Fallait-il brûler les toiles ? Certains essayaient. Mais l'avant-garde c'est une bataille, pas une surenchère. Il faut un risque à la peinture. Je n'avais pas envie de prendre le train en marche. J'allais peindre, quitter le magasin, prendre un nouveau départ ! L'originalité était morte avec Picasso ? Bon débarras ! On allait pouvoir s'intéresser au sujet plus qu'au style, raconter des histoires, jouer avec les sens, les émotions, j'en avais tant des émotions. je voulais renouer avec la peinture, quitte à être jeune et classique, quitte à revenir en arrière. je ne voulais pas d'une peinture nostalgique, je voulais déjouer l'avant-garde avec mes pinceaux et mes couleurs. L'art doit, de toute façon, tendre des pièges." (pages 69-70).

 

-> L'Intranquille, Gérard Garouste et Judith Carrignon, Le Livre de Poche, 6 €.

L'Intranquille existe aussi dans une nouvelle édition en grand format, au prix de 29.90 €, édité par L'Iconoclaste, avec des illustrations de Gérard Garouste himself (il s'agit de quatre gouaches originales en couleur) et un CD contenant une lecture du texte par Jacques Weber.

Partager cet article

Repost 0
Published by Valérie Simonnot - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Les libraires du Parc bloguent !

Découvrez l'actualité de la librairie du Parc / Actes Sud : nos coups de coeur , nos dédicaces...
Vous trouverez de tout (et surtout votre bonheur!) à la librairie du Parc, et pas uniquement les livres des éditions Actes Sud. Ici on aime la littérature, les livres pour enfants, la bande-dessinée, les sciences-humaines... Bref, tout ce qui est beau et bien écrit ! Venez découvrir notre quotidien !
Et retrouvez-nous sur notre page Facebook !

 


 

Recherche

Comment venir à la librairie ?

Archives

Les services de la librairie

La librairie propose une carte de fidélité qui vous permettra d'obtenir sur votre 8ème achat  une remise de 5% calculée sur la valeur des sept premiers achats. N'hésitez pas à nous la demander !
La librairie propose aussi une remise de 5% sur présentation de la Carte Villette et de la Carte Cité des Sciences ainsi qu' au personnel du Parc de la Villette (sur présentation du badge professionnel).
Si vous ne trouvez pas un livre en rayon, vous pouvez le commander sur place (sauf les livres scolaires).

Collectivités, médiathèques, écoles peuvent s'adresser à la librairie pour toute commande de livres, et nous sommes à votre disposition pour établir un devis.
Les prix : la loi dite Loi Lang a fixé le prix unique du livre, celui établi par l'éditeur.

Notre coup de coeur du moment !

 Orphelins de Dieu

Orphelins de DieuMarc Biancarelli, Actes Sud, 20€