Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 10:00

apocalypse bebeTous les médias ou presque nous l'ont dit, juré, craché... Le dernier Despentes est un très bon cru, un polar qui tient la route, une satire sociale aussi désenchantée qu'efficace, une évocation haute en couleurs de moeurs marginaux en terrain littéraire. Figurez-vous que malgré tout cela, je l'ai lu, puis dévoré... Virginie m'a conquise ! 

Apocalypse bébé donne envie d'essayer, de franchir les frontières, de foncer tête baissée. Pourtant, les personnages sont sans direction ; ils naviguent à vue, depuis longtemps le sens leur échappe ; ils traversent l'existence ainsi, en évitant les questions. Même Valentine, jeune fugueuse de quinze ans, est à ce point  perdue que l'on ne se fait aucune illusion sur ce que sera sa vie qu'on la retrouve ou non.

 

Valentine

 

Carlito disait toujours que les enfants ne se mettent à se droguer parce que c'est bon, parce qu'ils s'ennuient ou parce qu'ils ont besoin d'oublier leur souci, ni parce que le boum hormonal les bouleverserait. Ils se défoncent pour écraser l'intelligence. Parce que, s'ils la gardaient intacte au moment où elle a le plus d'acuité, ils ne pourraient supporter la violence du mépris que leur inspireraient leurs parents. (p. 307)

 

Lucie et La Hyène, des privées aussi complémentaires que bancales, semblent aimer la vie ou pour le moins en jouir, mais ne savent pas vraiment qu'en faire. 

  

Lucie

 

Il n'y a pas si longtemps que ça, j'avais encore trente ans. Tout pouvait arriver. Il suffisait de faire les bons choix, au bon moment. Je changeais souvent de travail, mes contrats n'étaient pas renouvelés, je n'avais pas le temps de m'ennuyer. Je me plaignais de mon niveau de vie. J'habitais rarement seule. Les saisons s'enchaînaient façon paquets de bonbons : faciles à gober et colorés. J'ignore à quel moment la vie a cessé de me sourire. (Incipit, p.11)

 

Des très pauvres, des très riches, des écrans, du sexe, des drogues et la perdition... mais aussi la lumière, celle du soleil de Barcelone, celle des phares dans la nuit, celle qui luit quelque part, qu'on le veuille ou non.

 

La Hyène

 

Au bout de la plage se découpe la haute silhouette d'un bâtiment neuf, gris, en forme d'aileron de requin, probablement un hôtel. La température a chuté dans la nuit et il fait un peu frais pour se baigner, mais un vieil homme sort de l'eau, jambes maigres et ventre rebondi. Il semble perdu dans son bermuda, tout seul à enjamber les vagues. Plus loin, des petites filles qui devraient être à l'école jouent avec un chien, il tient entre ses dents un vieux ballon crevé. Une techno planante à plein volume sort des enceintes des bars, de la musique qui va bien avec les drogues en vente dans le coin, synthétiques et roboratives. La Hyène remonte le Paseo Maritimo, voie hérissée de béton, de sculptures subventionnées et de palmiers impavides. La plage est bordée de junk-bâtiments, mais quel que soit l'effort produit pour foutre en l'air le paysage, la mer est bleue et ça reste beau. (p.214) 

 

-> Apocalypse Bébé, Virginie Despentes, Grasset, 19€.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marine Joris - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Les libraires du Parc bloguent !

Découvrez l'actualité de la librairie du Parc / Actes Sud : nos coups de coeur , nos dédicaces...
Vous trouverez de tout (et surtout votre bonheur!) à la librairie du Parc, et pas uniquement les livres des éditions Actes Sud. Ici on aime la littérature, les livres pour enfants, la bande-dessinée, les sciences-humaines... Bref, tout ce qui est beau et bien écrit ! Venez découvrir notre quotidien !
Et retrouvez-nous sur notre page Facebook !

 


 

Recherche

Comment venir à la librairie ?

Archives

Les services de la librairie

La librairie propose une carte de fidélité qui vous permettra d'obtenir sur votre 8ème achat  une remise de 5% calculée sur la valeur des sept premiers achats. N'hésitez pas à nous la demander !
La librairie propose aussi une remise de 5% sur présentation de la Carte Villette et de la Carte Cité des Sciences ainsi qu' au personnel du Parc de la Villette (sur présentation du badge professionnel).
Si vous ne trouvez pas un livre en rayon, vous pouvez le commander sur place (sauf les livres scolaires).

Collectivités, médiathèques, écoles peuvent s'adresser à la librairie pour toute commande de livres, et nous sommes à votre disposition pour établir un devis.
Les prix : la loi dite Loi Lang a fixé le prix unique du livre, celui établi par l'éditeur.

Notre coup de coeur du moment !

 Orphelins de Dieu

Orphelins de DieuMarc Biancarelli, Actes Sud, 20€