Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 10:00

cuba libreCuba Libre est le troisième volet des aventures de Max Lingus, cet ancien flic devenu détective privé.

Après son enquête à Haïti dans Tonton Clarinette, puis un détour dans le passé du héros dans Voodoo Land (qui vient de sortir en poche), nous retrouvons Lingus face à un nouveau drame : la mort de son meilleur ami Joe Liston et de son mentor, Eldon Burns. Tous les deux ont été assassinés, et il semblerait que leurs morts aient été commanditées par une certaine Vanetta Brown, une ancienne activiste des Black Panthers, qui s'est réfugiée à Cuba, après avoir été accusée de l'assassinat d'un policier.

Max Lingus va donc partir sur cette île pour découvrir au fil de son enquête quelques zones d'ombre dans le passé de son ami Joe.

C'est toujours aussi agréable de retrouver Lingus, héros fatigué dans une Amérique clinquante que l'auteur égratigne au passage. En effet, il dresse un portrait plutôt sombre de Miami (et de Cuba), en décalage dans cette Amérique pleine d'espoir, après l'élection d'Obama.

Bref, un grand plaisir de lecture : vivement le prochain volume !

 

«Ce n'était pas la première fois que sa ville était au bord du gouffre. (...) Il était né à une époque où Miami était le Luna Park de l'Amérique, un aimant à touristes. Il avait grandi tandis que le terrain de jeu fermait, comme les hôtels art déco. La ville s'était muée en "Salle d'attente de Dieu", les hôtels avaient rouvert en tranquilles maisons de retraite pour les Juifs de la côte Est, les réfugiés du tissu industriel, qui se dirigeaient vers la Terre promise de l'ensoleillement, des petits loyers et de la mort. Il avait été flic pendant les sombres années 70, quand la Freedom Tower était un refuge pour sans-abris et Ocean Drive un camp de réfugiés. Lors de cette même décennie, il avait lutté arme au poing contre les cow-boys de la cocaïne dont les millions avaient corrompu et engraissé la cité. Durant le déclin qui avait suivi, il avait été détective privé, retrouvant les victimes d'enlèvements, de kidnappings et les fuyards de tout poil, (...). Puis il avait vu les équipes de tournage rénover les hôtels délabrés les uns après les autres tandis qu'une série télé - Miami Vice - donnait à voir en prime time une image de sa ville natale si éloignée de la réalité que c'en était comique.(...) Aux Juifs avaient succédé les homos ; malades du sida, ostracisés par la nation la plus riche et la plus en pointe médicalement, ils venaient mourir à Miami.

Lorsque Max était sorti de prison, il avait découvert cet héritage foisonnant : South Beach hyper branchée et tape-à-l'oeil avait retrouvé son lustre des années 50, c'était the place to be, un havre hétéro avec sa frange homo, un aimant à fashionistas présidé par son prince héritier, Gianni Versace, depuis sa demeure criarde sur Ocean Drive. Lorsque Versace avait été abattu sur le pas de sa porte en 1997, la fête ne s'était pas interrompue. Elle avait juste changé de redingote. (...) La classe avait fait place à la vulgarité, mais personne dans les parages ne dénonçait les différences majeures. Miami était donc à la bourre depuis un bail concernant sa prochaine chute. Qui allait être lente et douloureuse.

A aucun prix il ne voulait assister à cette déchéance programmée

Extrait page 98 - 99.

 

-> Cuba Libre, Nick Stone, Gallimard Série Noire, 22.90€.

-> Lien vers le site de l'éditeur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Valérie Simonnot - dans Policiers, Science Fiction
commenter cet article

commentaires

introduction for a research paper tips and aids 13/06/2014 14:33

you can get more ideas of the so called who was a cop in the earlier days and now a very genius investigator.the adventures he write evoke all the enthusiasm in us and this is really something good to read and enjoy.

juh 13/06/2014 12:01

nice to read.

Les libraires du Parc bloguent !

Découvrez l'actualité de la librairie du Parc / Actes Sud : nos coups de coeur , nos dédicaces...
Vous trouverez de tout (et surtout votre bonheur!) à la librairie du Parc, et pas uniquement les livres des éditions Actes Sud. Ici on aime la littérature, les livres pour enfants, la bande-dessinée, les sciences-humaines... Bref, tout ce qui est beau et bien écrit ! Venez découvrir notre quotidien !
Et retrouvez-nous sur notre page Facebook !

 


 

Recherche

Comment venir à la librairie ?

Archives

Les services de la librairie

La librairie propose une carte de fidélité qui vous permettra d'obtenir sur votre 8ème achat  une remise de 5% calculée sur la valeur des sept premiers achats. N'hésitez pas à nous la demander !
La librairie propose aussi une remise de 5% sur présentation de la Carte Villette et de la Carte Cité des Sciences ainsi qu' au personnel du Parc de la Villette (sur présentation du badge professionnel).
Si vous ne trouvez pas un livre en rayon, vous pouvez le commander sur place (sauf les livres scolaires).

Collectivités, médiathèques, écoles peuvent s'adresser à la librairie pour toute commande de livres, et nous sommes à votre disposition pour établir un devis.
Les prix : la loi dite Loi Lang a fixé le prix unique du livre, celui établi par l'éditeur.

Notre coup de coeur du moment !

 Orphelins de Dieu

Orphelins de DieuMarc Biancarelli, Actes Sud, 20€