Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 10:00

"Nul n'est mieux placé que moi pour savoir que la frontière entre réalité et fiction, dans tout récit, déroule ses méandres au coeur même du langage, frontière masquée, insaisissable... et flottante. Le mot même de "réalité" conduit sur des sables mouvants. Qui peut dire ce qu'il désigne au juste, d'un réel qu'on atteste ou d'un réel qu'on produit - image très subjective, qui dépend davantage de l'oeil de l'observateur que de l'objet perçu."

Canevas est un livre très particulier puisqu'il est composé de deux récits qui se rencontrent au centre du livre. 

Deux récits donc, avec deux narrateurs différents :

Amnon Zichroni nous raconte son enfance juive, très ancrée dans les traditions, et ce qui va l'amener à devenir psychanalyste. Amnon possède en effet un don particulier : en touchant une personne, il peut avoir des flashes sur les souvenirs de cette dernière.

Il encouragera un de ses patients, Minksy, à publier un livre sur ses souvenirs pendant la guerre, et le livre deviendra un best seller. Mais un journaliste, Jan Wechsler, démentira le récit de Minsky, en l'accusant d'avoir inventé son enfance dans un camp nazi.

Et l'on retrouve Jan Wechsler comme narrateur de l'autre récit. Curieusement, ce Jan Wechsler-là semble n'avoir aucun point commun avec le journaliste. Il reçoit une valise par coursier, valise qu'il aurait perdue en allant en Israël, sauf qu'il n'a aucun souvenir de ce voyage... Et c'est là que les ennuis commencent.

Le lecteur choisira le texte par lequel il voudra commencer, à moins de lire les deux récits en même temps, ce qui suppose un peu d'organisation car les deux récits sont tête-bêche, mais pourquoi pas.

Personnellement, j'ai d'abord lu le texte sur Amnon Zichroni puis celui sur Wechsler, et j'avoue que cette histoire m'a faite devenir chèvre, au point de me demander si j'avais vraiment compris le roman, et s'il ne fallait pas que je le relise dans l'autre sens ! J'espère que cela ne vous empêchera pas de lire cette histoire car l'auteur fait preuve d'un talent diabolique à brouiller les pistes.

-> Canevas, Benjamin Stein, traduit de l'allemand par Sacha Zilberfarb, Gallimard, 25€.

-> Site de l'éditeur.

Quand je regardais ces patients dans les yeux, quand je les touchais, des gouffres d'angoisse et de solitude s'ouvraient, un chaos d'émotions qu'ils étaient incapables d'exprimer, car ils n'avaient jamais appris à le faire, ni même probablement jamais eu le droit de l'apprendre. Mais presque toujours, au milieu de ce décor de peur et d'épouvante, se tapissait, tremblant, un petit enfant abandonné, qui n'attendait que d'être recueilli, pris dans les bras, consolé, un enfant qui livrait un combat désespéré contre des sentiments qui n'avaient ni direction ni contours. C'était à cet enfant, je le sentais d'instinct, qu'il fallait parvenir. Cet enfant, il fallait faire alliance avec lui, le laisser grandir et s'affermir, pour qu'il trouve une issue à cet enfer d'angoisse."

Extrait pages 125-126

Partager cet article

Repost 0
Published by Valérie Simonnot
commenter cet article

commentaires

Les libraires du Parc bloguent !

Découvrez l'actualité de la librairie du Parc / Actes Sud : nos coups de coeur , nos dédicaces...
Vous trouverez de tout (et surtout votre bonheur!) à la librairie du Parc, et pas uniquement les livres des éditions Actes Sud. Ici on aime la littérature, les livres pour enfants, la bande-dessinée, les sciences-humaines... Bref, tout ce qui est beau et bien écrit ! Venez découvrir notre quotidien !
Et retrouvez-nous sur notre page Facebook !

 


 

Recherche

Comment venir à la librairie ?

Archives

Les services de la librairie

La librairie propose une carte de fidélité qui vous permettra d'obtenir sur votre 8ème achat  une remise de 5% calculée sur la valeur des sept premiers achats. N'hésitez pas à nous la demander !
La librairie propose aussi une remise de 5% sur présentation de la Carte Villette et de la Carte Cité des Sciences ainsi qu' au personnel du Parc de la Villette (sur présentation du badge professionnel).
Si vous ne trouvez pas un livre en rayon, vous pouvez le commander sur place (sauf les livres scolaires).

Collectivités, médiathèques, écoles peuvent s'adresser à la librairie pour toute commande de livres, et nous sommes à votre disposition pour établir un devis.
Les prix : la loi dite Loi Lang a fixé le prix unique du livre, celui établi par l'éditeur.

Notre coup de coeur du moment !

 Orphelins de Dieu

Orphelins de DieuMarc Biancarelli, Actes Sud, 20€