Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 10:00

Petit événement pour les amateurs de la Beat generation : la publication en français du premier livre inédit de Jack Kerouac ET William Burroughs, excusez du peu. Derrière son titre surréaliste, ce roman écrit à quatre mains (chacun écrivait un chapitre de son point de vue puis le montrait à l'autre pour progresser dans l'histoire) raconte en fait un fait réel qui fut une pierre angulaire de la naissance de la Beat generation : le meurtre de David Kammerer par Lucien Carr en 1944. Les noms sont modifiés, certains détails aussi, mais c'est bien cette histoire que les deux futures légendes de la littérature américaine racontent ici. Lucien Carr étant devenu un rédacteur en chef estimé, ce n'est qu'après sa mort (survenue en 2005) que le roman put être publié.

William Burroughs devient Will Dennison, un barman/détective déjà accroc à la morphine dont l'appartement est le théâtre de soirées improbables. Jack Kerouac devient Mike Ryko, un marin de la Marchande sans affectation pour le moment, passant son temps à se beurrer et à se disputer avec sa petite amie. Avec eux, on croise tous les fauchés et les rêveurs du New-York de 1944, dont Phillip, un jeune éphèbe plein de fougue, et Al, un homme plus âgé qui s'est entiché de Phillip et le poursuit de ses assiduités jusqu'au dénouement tragique.

L'écriture est sèche et sans aucun artifice, comme s'il s'agissait d'un rapport circonstancié ayant valeur de témoignage, et si la prose n'est pas aussi puissante que dans les chefs d’œuvre à suivre que pondront les deux compères, l'atmosphère de l'époque est incroyablement bien rendue.

L'histoire de Phillip et Al est au centre du roman, et les deux narrateurs la racontent de leur point de vue, en se croisant de temps à autre, mais sans jamais s'influencer. Dans la réalité, Kerouac et Burroughs furent arrêtés pour ne pas avoir dénoncé leur ami à la police et on sent bien que dans ce roman, ils mettent tout leur art pour expliquer les circonstances du drame et les états d'esprit des protagonistes. Mais sans jamais juger, sans livrer la moindre trace de portrait psychologique de qui que ce soit. Tout est brut, sec, tranchant comme une lame de couteau, clinique presque. Ce livre n'est pas une justification, ni uniquement un témoignage, c'est une prise de position artistique autour d'un événement fondateur. Que cet événement ait été un meurtre, peu importe, on ne choisit pas ce qui nous fait grandir et il n'y a pas de place pour la morale dans l'art. Pas une morale qui censure en tout cas.

Ce que ce livre dit en substance, c'est qu'on ne choisit pas les événements, ils se déroulent devant nous, à nous de savoir les accepter et surtout, savoir les contempler.

-> Et les hippopotames ont bouilli vifs dans leur piscine, William S. Burroughs et Jack Kerouac, traduit de l'anglais (États-Unis) par Josée Kamoun, Folio Gallimard, 6,80€.

-> Site de l'éditeur.

Un extrait du début du roman, qui donne le ton d'entrée de jeu :

Le samedi soir, les bars ferment à trois heures, si bien que je me suis retrouvé chez moi vers quatre heures moins le quart, après avoir pris le petit déjeuner au Riker's, sur la Septième Avenue, au niveau de Christopher Street. J'ai balancé les News et le Mirror sur le canapé, j'ai retiré ma veste en seersucker et je l'ai jetée par-dessus. Au lit, direct.
C'est là qu'on a sonné. La sonnette est stridente, elle vous transperce le système, alors je me suis précipité pour déclencher l'ouverture de la porte d'en bas. Puis j'ai ramassé ma veste sur le canapé, et je l'ai posée sur un dossier de chaise, pour qu'on ne s'asseye pas dessus ; les journaux, je les ai glissés dans un tiroir : je voulais être sûr de les retrouver à mon réveil. Ensuite, je suis allé ouvrir la porte juste à temps pour qu'ils n'aient pas besoin de frapper.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vincent Defernez
commenter cet article

commentaires

Les libraires du Parc bloguent !

Découvrez l'actualité de la librairie du Parc / Actes Sud : nos coups de coeur , nos dédicaces...
Vous trouverez de tout (et surtout votre bonheur!) à la librairie du Parc, et pas uniquement les livres des éditions Actes Sud. Ici on aime la littérature, les livres pour enfants, la bande-dessinée, les sciences-humaines... Bref, tout ce qui est beau et bien écrit ! Venez découvrir notre quotidien !
Et retrouvez-nous sur notre page Facebook !

 


 

Recherche

Comment venir à la librairie ?

Archives

Les services de la librairie

La librairie propose une carte de fidélité qui vous permettra d'obtenir sur votre 8ème achat  une remise de 5% calculée sur la valeur des sept premiers achats. N'hésitez pas à nous la demander !
La librairie propose aussi une remise de 5% sur présentation de la Carte Villette et de la Carte Cité des Sciences ainsi qu' au personnel du Parc de la Villette (sur présentation du badge professionnel).
Si vous ne trouvez pas un livre en rayon, vous pouvez le commander sur place (sauf les livres scolaires).

Collectivités, médiathèques, écoles peuvent s'adresser à la librairie pour toute commande de livres, et nous sommes à votre disposition pour établir un devis.
Les prix : la loi dite Loi Lang a fixé le prix unique du livre, celui établi par l'éditeur.

Notre coup de coeur du moment !

 Orphelins de Dieu

Orphelins de DieuMarc Biancarelli, Actes Sud, 20€