Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 09:00

Les Suprêmes, c'est le surnom donné à trois amies afro-américaines : Odette, intrépide (elle aime à répéter qu'elle est née dans un sycomore) et qui n'a pas la langue dans sa poche ; Clarice, très sage et distinguée, mariée à un mari à la "verge baladeuse" ; et Barbara Jean, une superbe créature mais que la vie n'a pas épargnée...

Elles se sont connues dans les années soixante et sont inséparables depuis. Chaque dimanche, elles se réunissent avec leurs maris respectifs, dans le restaurant de Big Earl.

Elles ont partagé beaucoup de bonheurs et pas mal de galères. Maintenant, les enfants ont grandi, leur jeunesse est un peu loin.... Odette subit les bouffées de chaleur de la ménopause, et comme sa défunte mère, elle commence à voir des fantômes (dont celui d'Eleanor Roosevelt, une alcoolique patentée !). Clarice endure de moins en moins les frasques sexuelles de son mari et Barbara Jean taquine la bouteille un peu trop fréquemment.

Chaque Suprême prend tour à tour la parole pour raconter son histoire, et le roman livre ainsi son lot de flash-backs qui permettent au lecteur de reconstituer le parcours de chacune.

A travers la vie des trois Suprêmes, le lecteur assiste aux différents changements sociaux que connaît l'Amérique depuis les années soixante, et le thème de la ségrégation raciale est bien-sûr abordé. Mais tout cela reste en filigrane. Il s'agit avant tout des aventures de trois copines, qui se lisent très plaisamment, et qui nous font osciller entre rires et larmes.

-> Les Suprêmes, Edward Kelsey Moore, Actes Sud, 22,80€.

-> Lien vers le site de l'éditeur.

-> Et en cadeau, une chanson des "vraies" Suprêmes !

Mi-octobre, j’en eus ma claque. Je pris rendez-vous chez mon médecin et lui rebattis les oreilles avec une longue liste de symptômes. J’évoquai mes bouffées de chaleur, ma fatigue permanente. Je me plaignis d’être de plus en plus tête en l’air et, d’après James, susceptible. Je ne voulais pas lui avouer ce qui m’amenait pour de vrai. Il était hors de question que j’explique à mon médecin que j’étais venue le trouver parce que, ces derniers temps, Eleanor Roosevelt, l’ancienne première dame, s’intéressait d’un peu trop près à mon cas. (…)
Au début, Mme Roosevelt venait toujours accompagnée de maman, mais à présent elle me rendait visite seule. Certains matins, en entrant dans mon minuscule bureau jouxtant la cantine, je la trouvais là, endormie sur une vieille chaise pliante métallique, ou étendue par terre. Parfois, elle apparaissait sans crier gare pour écouter par-dessus mon épaule quand je passais mes commandes d’aliments par téléphone. Quand une semaine entière passa sans qu’elle manquât à l’appel – cinq matins de suite, tout sourire, avec sa flasque de whisky tendue vers moi pour m’en proposer une lampée -, je me décidai à consulter. (Maman ne s’était pas trompée sur l’alcoolisme de Mme Roosevelt. Cette femme tournait au whisky matin, midi et soir.) »

Partager cet article

Repost 0
Published by Les libraires du Parc
commenter cet article

commentaires

Les libraires du Parc bloguent !

Découvrez l'actualité de la librairie du Parc / Actes Sud : nos coups de coeur , nos dédicaces...
Vous trouverez de tout (et surtout votre bonheur!) à la librairie du Parc, et pas uniquement les livres des éditions Actes Sud. Ici on aime la littérature, les livres pour enfants, la bande-dessinée, les sciences-humaines... Bref, tout ce qui est beau et bien écrit ! Venez découvrir notre quotidien !
Et retrouvez-nous sur notre page Facebook !

 


 

Recherche

Comment venir à la librairie ?

Archives

Les services de la librairie

La librairie propose une carte de fidélité qui vous permettra d'obtenir sur votre 8ème achat  une remise de 5% calculée sur la valeur des sept premiers achats. N'hésitez pas à nous la demander !
La librairie propose aussi une remise de 5% sur présentation de la Carte Villette et de la Carte Cité des Sciences ainsi qu' au personnel du Parc de la Villette (sur présentation du badge professionnel).
Si vous ne trouvez pas un livre en rayon, vous pouvez le commander sur place (sauf les livres scolaires).

Collectivités, médiathèques, écoles peuvent s'adresser à la librairie pour toute commande de livres, et nous sommes à votre disposition pour établir un devis.
Les prix : la loi dite Loi Lang a fixé le prix unique du livre, celui établi par l'éditeur.

Notre coup de coeur du moment !

 Orphelins de Dieu

Orphelins de DieuMarc Biancarelli, Actes Sud, 20€