Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 10:00

Le roman commence par une rencontre. Une rencontre entre une classe et une ancienne déportée.

Pour la énième foi, Suzanne vient raconter son expérience du camp de concentration de Ravensbrück. Ce récit, elle l'a souvent déroulé, il coule presque tout seul. Mais pas cette fois. Une question, une seule vient interrompre ce flot familier et tout remettre en cause. "L'ignorance, ce serait l'endroit où se tenir ensemble, la fille et elle ; le lieu commun, à soixante ans de distance."(page 12)

Et c'est Mila qui reprend le récit : "Mila, qui n'avait pas de mémoire. Mila, pur présent."(page 13)

On entre dans le récit avec l'incertitude. Le seul savoir, c'est que tout vaux mieux qu'être morte. Même la déportation, même le wagon à bestiaux, même la soif, la faim, le froid, la douleur. Que tout est bon pour rester en vie, même si c'est juste jusqu'à la prochaine tétée.

Valentine Goby nous parle de ça, de l'élan vital qui perdure, envers et contre tout. De cet incompréhensible volonté de vivre, même quand l'espoir se tarit, même quand les autres abandonnent. Mila reste. Oh certes, pas sans aide. Mais ces béquilles semblent si fragiles qu'elles ne peuvent rien expliquer : une camarade de misère, un enfant qui semble condamné et surtout, des chiens qui n'ont pas attaqué. La volonté de Mila s'y enracine, jusqu'à la fin.


-> Kinderzimmer, Valentine Goby, Ed Actes Sud, 20€.

-> Lien vers le site de l'éditeur.

PS : Ce magnifique roman m'en rappelle un autre, qui est comme sa suite : Le non de Klara, de Soazig Aaron (édité chez Maurice Nadeau) et que je vous conseille avec le même enthousiasme.

Mila pose sa gamelle. Elle dit :

- J'ai faim, c'est pas une vie.

Et Teresa rigole :

- Ah oui ? C'est quoi la vie ? C'est où ?

- C'est dehors, dit Mila. C'est acheter du pain à la boulangerie, vendre des partitions de musique, embrasser ton père et ton frère le matin, repasser une robe, aller danser avec Lisette, faire du riz au lait...

Teresa se marre.

- Tu n'y es pas ! Etre vivant, elle dit, c'est se lever, se nourrir, se laver, laver sa gamelle, c'est faire les gestes qui préservent, et puis pleurer l'absence, la coudre à sa propre existence. Me parle pas de boulangerie, de robe, de baiser, de musique ! Vivre c'est ne pas devancer la mort, à Ravensbrück comme ailleurs. Ne pas mourir avant la mort, se tenir debout dans l'intervalle mince entre le jour et la nuit, et personne ne sait quand elle viendra. Le travail d'humain est le même partout, à Paris, à Cracovie, à Tombouctou, depuis la nuit des temps, et jusqu'à Ravensbruck. Il n'y a pas de différence."
Pages 86-87

Partager cet article

Repost 0
Published by Marion Revoyre
commenter cet article

commentaires

Les libraires du Parc bloguent !

Découvrez l'actualité de la librairie du Parc / Actes Sud : nos coups de coeur , nos dédicaces...
Vous trouverez de tout (et surtout votre bonheur!) à la librairie du Parc, et pas uniquement les livres des éditions Actes Sud. Ici on aime la littérature, les livres pour enfants, la bande-dessinée, les sciences-humaines... Bref, tout ce qui est beau et bien écrit ! Venez découvrir notre quotidien !
Et retrouvez-nous sur notre page Facebook !

 


 

Recherche

Comment venir à la librairie ?

Archives

Les services de la librairie

La librairie propose une carte de fidélité qui vous permettra d'obtenir sur votre 8ème achat  une remise de 5% calculée sur la valeur des sept premiers achats. N'hésitez pas à nous la demander !
La librairie propose aussi une remise de 5% sur présentation de la Carte Villette et de la Carte Cité des Sciences ainsi qu' au personnel du Parc de la Villette (sur présentation du badge professionnel).
Si vous ne trouvez pas un livre en rayon, vous pouvez le commander sur place (sauf les livres scolaires).

Collectivités, médiathèques, écoles peuvent s'adresser à la librairie pour toute commande de livres, et nous sommes à votre disposition pour établir un devis.
Les prix : la loi dite Loi Lang a fixé le prix unique du livre, celui établi par l'éditeur.

Notre coup de coeur du moment !

 Orphelins de Dieu

Orphelins de DieuMarc Biancarelli, Actes Sud, 20€